Les 20 plus grands mythes en vidéo marketing

20 mythes en vidéo marketin
20 mythes en vidéo marketing

INTRO : mythes en vidéo marketing... Dans plus d’un billet précédent, nous avons insisté sur la nécessité de vous lancer dans le marketing vidéo pour promouvoir votre activité, vos services ou produits, et pourquoi cela fonctionne si bien.

La consommation de vidéo est en constante hausse, et montre peu de signes d’essoufflement : chaque jour, plus de 4 milliards de vidéos sont regardées à travers le monde !

Malgré la croissance écrasante de la vidéo marketing, encore de trop nombreuses entreprises et entrepreneurs ne consacrent toujours pas de budget particulier à la vidéo, et ce, pour un certain nombre de raisons…

Nombreux sont les professionnels qui citent diverses raisons pour expliquer pourquoi ils n’ont pas fait le saut dans ce type de marketing. Le problème majeur est que la plupart des raisons et excuses soulevées sont… des mythes. Des idées pré-conçues qui ne reposent pas toujours sur du factuel, ou qui ne sont pas validées par l’expérience.

Si vous vous familiarisez avec ces mythes en vidéo marketing, vous pourrez mieux cerner certains freins à lever pour la bonne marche de votre activité ! Voici donc 21 mythes en vidéo marketing !

Découvrez les 20 plus grands mythes en vidéo marketing - PARTAGEZ !

Cliquez pour Tweeter

Mythe 1 : une vidéo de qualité coûte cher

Voici probablement le mythe en vidéo marketing le plus commun ! La plupart des entreprises ou des entrepreneurs croient que s’ils ne produisent pas de vidéo haut de gamme, cette dernière n’aura aucun résultat. Rien n’est plus faux !

Il y a évidemment des situations ou des secteurs d’activité (pensons aux produits de luxe, à la haute technologie, etc.), pour lesquels les vidéos produites se doivent d’être en étroite corrélation avec l’image de marque du commanditaire.

Mais pour la grande majorité des entreprises, le budget de ce type de vidéo, on parle ici de plusieurs milliers d’euros au minimum, n’est absolument pas nécessaire.

Il n’y a pas de corrélation directe entre le coût d’une vidéo et son efficacité. Vous pouvez payer 5000 euros une vidéo sur tableau blanc auprès d’une agence de production vidéo. Une vidéo qui prendra des semaines de réalisation et monopolisera toute une équipe, pour au final avoir une production qui aura autant d’impact qu’une vidéo réalisée à l’aide d’outils numériques pour un coût de 5 à 10 x moindre !

Evidemment, il est aussi possible de réaliser soi-même sa vidéo, mais laissons cela de côté, nous verrons ce mythe plus loin (cf. Mythe 8). Le coût d’une vidéo sur-mesure réalisée par un professionnel est donc très variable : il est nécessaire de bien se questionner pour éviter les mauvaises surprises et des coûts inutilement exorbitants.

Mythe 2 : produire une vidéo est long et compliqué

C’était vrai il y a encore 3 ou 4 ans, mais ce n’est plus le cas maintenant, même si production de vidéos peut prendre plus de temps que bien d’autres forme de marketing en ligne.

Avec des outils numériques qui automatisent la plupart des tâches chronophages lors de la réalisation de la vidéo, le gain de temps est énorme et sans sacrifier la qualité ! Cependant, pour bénéficier de ces outils numériques, 2 solutions :

  • vous les achetez, ce qui a un coût en terme d’acquisition, de formation et de maîtrise de l’outil.
  • vous pouvez avoir recours à un professionnel qui fait le travail pour vous.

En ayant recours à un professionnel à qui vous confiez la réalisation de votre vidéo, vous avez juste besoin d’effectuer un brief concernant vos objectifs et besoins particuliers. L’agence de production vidéo s’occupe ensuite de tout le reste.

Pour notre part, nous remettons à nos clients un document à nous retourner, grâce auquel le script sera conçu. 72 h après (en moyenne), la vidéo est prête pour correction ou validation !

Mythe 3 : hors YouTube, point de salut

YouTube est le 2e moteur de recherche Internet après Google. De nombreux professionnels le voient donc comme la seule option d’hébergement vidéo, alors qu’il y a tant d’alternatives telles que Wistia, Vimeo, Dailymotion, etc.

Contrairement à YouTube, ces sites sont davantage adaptés à des fins commerciales. Avec Wistia par exemple, vous êtes capable d’analyser à quel moment votre audience a cessé de regarder votre vidéo, via leur outil d’analyse détaillée.

Il faut donc choisir son hébergement vidéo en fonction de ses besoins, de son budget et de l’utilisation que l’on compte en faire. Quoi qu’il en soit, afin d’offrir la plus large portée possible à votre marketing vidéo, il est conseillé de multiplier les canaux de distribution (mais pas de dupliquer vos vidéos dessus ! Cf Mythe 15).

Mythe 4 : personne ne regardera votre vidéo car elle est perdue dans la masse

Selon les statistiques YouTube, 300 heures de vidéos sont mises en ligne chaque minute et chaque jour, les internautes en regardent des centaines de millions d’heures, et génèrent ainsi plusieurs milliards de vues.

Beaucoup d’entreprises pensent à tort que personne ne va trouver et encore moins regarder leurs vidéos. Si vous n’en avez pas les compétences, il convient de travailler avec des experts en VSEO (optimisation vidéo pour les moteurs de recherche) qui vous aident à optimiser tous les aspects de votre vidéo, afin de la promouvoir et la distribuer sur les bons canaux (sites de partage et réseaux sociaux).

Avec un contenu adapté à sa cible, un script convainquant et un appel à l’action, le tout combiné à une réalisation sans faille, vous êtes certain de recevoir à court terme du trafic et des prospects vers votre site. Et à plus long terme, de voir votre vidéo monter dans les résultats de recherche.

Mythe 5 : votre activité ne présente aucun contenu sur lequel communiquer

Le fait même d’avoir une entreprise, d’être un professionnel, signifie que vous avez quelque chose à communiquer, du contenu à diffuser. Que ce soit la présentation de votre activité, la mise en avant d’un produit ou d’un service, ce qui vous distingue de la concurrence, etc. L’utilisation de la vidéo est multiple et suffisamment souple d’utilisation pour pouvoir vous exprimer !

En panne d’idées ? Pensez à un tutoriel pour expliquer telle ou telle manipulation ou fonctionnalité d’un produit ou service. Expliquez facilement et rapidement votre activité à un nouvel employé ou à un client. Le contenu de la vidéo peut être adapté à chaque entreprise, quelle que soit sa taille et son marché, de l’artisan à la PME.

Mythe 6 : la vidéo est accessoire

Si vous voulez vous différencier de vos concurrents, augmenter vos conversions et améliorer la qualité perçue de vos produits et services, votre site doit avoir de la vidéo. Utilisez cette dernière afin de :

  • mettre l’accent sur un produit particulier pour stimuler ses ventes
  • renforcer votre présence et votre image en ligne avec des témoignages clients
  • montrer l’utilisation d’un produit, de son déballage jusqu’à sa manipulation
  • etc.

La vidéo marketing n’est pas une solution magique à votre marketing, mais elle est extrêmement puissante. Et vous ? Profitez-vous de la puissance du marketing vidéo dans votre entreprise?

Mythe 7 : Cela ne rapporte rien

Une vidéo marketing est un formidable levier commercial dont vous devez faire profiter vos clients et prospects, en leur offrant ainsi un service complémentaire. Toute entreprise, de la TPE à la multi-nationale peut ainsi améliorer son image ou sa notoriété grâce à Internet et les réseaux sociaux via la vidéo.

Elle constitue un puissant outil afin de générer de nouvelles ventes et de nouveaux prospects. De plus, ses retombées commerciales et marketing sont mesurables grâce au suivi et aux outils mis à disposition par les plateformes d’hébergement.

Mythe 8 : une webcam et un mur blanc sont tout ce dont vous avez besoin

Une chose est sûre : le coût de production de votre vidéo ne doit pas accaparer tout votre budget marketing, MAIS le fait de vouloir « maîtriser ses coûts » n’est pas une raison suffisante pour produire une vidéo bas de gamme.

Oubliez l’idée de produire vous-même votre vidéo avec votre smartphone ou la webcam de votre ordinateur : le rendu sera difficilement professionnel. Bien sûr, un logiciel de montage vidéo professionnel sera à même de corriger l’image et les défauts les plus évidents de votre vidéo, mais c’est une solution qui a un coût qui n’est pas négligeable ! Faites plutôt appel à une agence spécialisée qui vous produira une vidéo de qualité, avec une réelle valeur ajoutée ! Et ça, ce ne sont pas des mythes en vidéo marketing !

Mythe 9 : la vidéo doit être courte

Voici un des mythes en vidéo marketing les plus puissants qui soit ! Parmi les conseils en marketing vidéo communément cités, le fait qu’une vidéo doit impérativement et obligatoirement être courte vient en tête de liste. Il est vrai que capter l’attention des internautes et de votre auditoire est plus facile avec une courte vidéo plutôt qu’avec une longue. Mais oubliez cette question de durée : ce qui importe est l’engagement, l’intérêt et la qualité de votre vidéo !

Il n’y a aucune longueur parfaite pour une vidéo. Si elle est morne et plate, manque de créativité ou de pertinence, elle semblera ennuyante dès 10 secondes. Pour qu’une vidéo soit réussie, vous devez connaître votre cible et maintenir son intérêt jusqu’à la fin. Il faut utiliser l’humour, l’émotion pour plus d’engagement, et surtout, ne pas être ennuyeux.

Néanmoins, afin de mettre toutes les chances de son côté, il convient de respecter une recommandation d’usage :

Supposons qu’une certaine partie de votre audience a déjà visité votre site auparavant, et est revenue car elle est intéressée et désire en savoir plus sur ce que vous faites. Pour répondre à leur besoin, vous devriez leur présenter une vidéo explicative qui va détailler votre produit, service ou activité, et qui sera donc d’une certaine longueur. Ce type de vidéo est bien spécifique, elle présente votre produit ou service, non votre activité ou qui vous êtes.

Vous pourriez penser qu’il faut mettre votre vidéo en page d’accueil : ce n’est pas le plus pertinent, car votre audience qui elle ne recherche pas (encore) plus d’infos, pourrait ne pas vouloir regarder la moindre vidéo à son arrivée sur votre site. Il faut tenir compte de cela.

L’endroit le plus approprié pour mettre votre vidéo est sur votre page produit/service, car c’est là où votre audience va aller y rechercher une information plus détaillée. Cela signifie aussi qu’elle aura un degré d’attention plus important, et sera plus favorable à regarder une vidéo de 5 minutes sans tomber endormie.

Mythe 10 : les vidéos servent uniquement à obtenir plus de prospects

Ceci est l’un des objectifs les plus populaires de la vidéo, mais elle offre un éventail de possibilités beaucoup plus large que juste le marketing et la promotion. La vidéo peut être utilisée en interne pour la formation, à l’enseignement dans les écoles. Elle est aussi couramment utilisée par des organisations à but non lucratif pour créer de l’engagement envers leur mission et leur cause.

De manière générale, la vidéo est un outil puissant qui peut éduquer un prospect ou un client rapidement et de manière efficace. Elle peut aider à éliminer la confusion à propos de votre produit et augmenter la crédibilité de votre marque, entreprise ou activité. Ayez des vidéos pertinentes qui répondent aux questions que vos prospects et clients ont à votre sujet.

Mythe 11 : une vidéo améliore systématiquement les résultats des moteurs de recherche.

Ce fut peut-être vrai il y a quelques années, mais aujourd’hui les vidéos YouTube (particulièrement) sont omniprésentes. Si la plupart de vos concurrents ont déjà des vidéos sur leur site, l’affichage d’une vidéo sur le vôtre ne vous donnera pas un avantage concurrentiel immédiat dans les classements. Il est maintenant nécessaire d’effectuer un travail de fond afin de profiter de la vidéo pour votre VSEO :

  • respectez le BA-B.A. en matière de recommandations VSEO
  • construisez votre communication autour de beaucoup de vidéos
  • créez une chaîne YouTube, ce qui sera intéressant et pertinent pour votre communauté de clients
  • postez régulièrement de nouvelles vidéos : publier 3 vidéos par an ne vous aidera pas en VSEO

Mythe 12 : le marketing vidéo n’est pas important

Les faits sont que la vidéo n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui ! Les internautes dans leur immense majorité, préfèrent consommer du contenu vidéo plutôt que du texte (cf notre articles : 70 statistiques sur la vidéo). Si votre concurrence utilise la vidéo et que vous n’en avez pas, les chances que vous perdiez des prospects et des ventes sont très très importantes. Voici quelques faits importants à considérer (statistiques YouTube) :

  • YouTube compte plus d’un milliard d’utilisateurs.
  • Chaque jour, les internautes regardent des centaines de millions d’heures de vidéos sur YouTube, générant plusieurs milliards de vues.
  • Le nombre d’heures de visionnage mensuelles sur YouTube augmente de 50 % chaque année.
  • 300 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute sur YouTube.
  • YouTube est disponible dans 75 pays et dans 61 langues.
  • La moitié des vues sur YouTube provient des appareils mobiles.

Mythe 13 : nombre de vues élevé = succès interplanétaire

Ha, là lààà... Encore un des mythes en vidéo marketing qui a la vie dure ! Un nombre de vues élevé n’est pas synonyme de succès… Le but ultime lorsque vous réfléchissez à votre marketing vidéo, est que ayez toujours à l’esprit qu’il vaut mieux obtenir 10 visiteurs qualifiés plutôt que 100 visiteurs qui ne sont pas intéressés par ce que vous faites ou proposez.

Sans compter que ce n’est pas non plus un gage de qualité ou de pertinence, car il existe maintenant des dizaines de façons d’obtenir artificiellement un nombre de vues élevé en effectuant des manipulations à l’aide de logiciels dédiés.

Faire croire que vos vidéos sont visualisées par des milliers de personnes pour en mettre plein la vue à vos prospects et clients (sans compter votre ego), est une vue à court terme : les outils d’analyse de YouTube et Google auront tôt faire de vous faire basculer de votre podium avec en bonus, une forte probabilité de voir votre compte radié. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ?

Mythe 14 : seules les vidéos virales obtiennent des résultats

Ce qui importe vraiment n’est pas la viralité de votre vidéo, mais son efficacité à toucher votre cible de clientèle. S’il y a une chose à retenir des vidéos virales qui ont rencontré du succès sur le Net, c’est qu’à la base, elle n’ont pas été pensées dans ce but. C’est la rencontre avec leur audience qui les ont rendues virales, et non un plan ou un schéma déterminé pour que cela arrive.

Faire que votre vidéo devienne virale est une chose qui tient à l’impossible et qui peut d’ailleurs ne pas être souhaitable ! Beaucoup de grandes entreprises dépensent des fortunes pour essayer d’obtenir des vidéos virales et échouent le plus souvent. Et combien d’entreprises sont confrontées à une mauvaise publicité, due à une vidéo (souvent « non-officielle ») devenue virale ?

La plupart des vidéos virales le sont à cause de leur contenu : dans un cadre commercial, il est nécessaire de bien maîtriser ce contenu en étroite corrélation avec votre entreprise, tout en gardant à l’esprit le fait que vous ne devez pas nuire à votre image. Dans le doute, restez dans une communication classique.

Mythe 15 : vous pouvez poster la même vidéo sur plusieurs sites

Cela ne fonctionne pas du tout. Google et YouTube n’apprécient guère le contenu dupliqué, aussi, si vous prévoyez publier vos vidéos sur tous les sites de partage vidéos possibles, détrompez-vous et réfléchissez-y ! Chaque vidéo sera autant de contenu dupliqué, et donc pénalisant aux yeux des moteurs de recherche. Néanmoins, il existe des parades à appliquer pour éviter le contenu dupliqué.

Mythe 16 : les appels à l’action (CTA en anglais) sont invasifs et superflus

Vous connaissez les appels à l’action à base de textes sur YouTube, ainsi que la récente fonctionnalité « Fiches » qui est plus discrète mais tout aussi efficace ? Les appels à l’action, qui incitent à s’abonner ou à vous contacter, permettent une très grande interaction avec votre audience. La règle consiste à ne pas en abuser et de rester sobre et discret, afin d’en conserver toute l’efficacité. Un appel à l’action bien placé peut ainsi générer un taux de conversion de plus de 500% !

Mythe 17 : la vidéo est seulement pour une consommation passive

Ceci est probablement mieux illustrée par une vidéo, elle-même ! Allez ici (à la chaîne YouTube de l’Oréal Paris) puis lancez la vidéo. La vidéo interactive apporte des possibilités infinies pour le milieu du marketing vidéo en constante évolution.

Mythe 18 : l’opportunité pour les professionnels est limitée

Pourquoi ? Parce que les consommateurs B2B sont sérieux et ont une forte préférence pour le texte ? C’est fort peu probable. Voici quelques statistiques qui montrent bien tout l’intérêt de la vidéo en entreprise (cf notre articles : 70 statistiques sur la vidéo) :

  • 75% de cadres regardent des vidéos relatives à leur marché au moins une fois par semaine.
  • 59% des cadres préfèrent regarder des vidéos plutôt que de lire le texte.
  • La vidéo est le média publicitaire qui a eu la plus forte croissance depuis 2012.
  • 52% des professionnels du marketing dans le monde entier estiment que la vidéo leur apporte le meilleur ROI.
  • Les coûts du marketing en ligne sont 60% plus faibles que ceux de la publicité traditionnelle, tout en générant 3x plus de leads.
  • 93% des marketeurs utilisent la vidéo dans leur stratégie marketing en 2014.

Mythe 19 : une fois publié, le travail de production est terminé

Il y a toujours place à l’amélioration, sans compter toute la communication à faire autour de vos vidéos : les présenter sur les réseaux sociaux, sur votre blog, sur YouTube & Co, sur les réseaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo

Quant à l’amélioration, identifiez grâce aux outils des sites de partage vidéo où sont hébergées vos vidéos, les points à travailler. Tentez de comprendre ce qui fonctionne de ce qui ne fonctionne pas et recommencez. Quoi qu’il en soit, le travail est rarement terminé : identifiez de nouvelles cibles de clientèles, modifiez telle ou telle approche dans votre message et faites réaliser les vidéos correspondantes. Le travail ne manque pas !

Mythe 20 : les Américains ont tout inventé en vidéo marketing

Les USA sont à la pointe du marketing en général et tous les autres pays se bornent à suivre les recettes qu’ils ont inventé… C’est là aussi un mythe bien connu. Pour ce 20e mythe, rendons à Georges ce qui lui appartient : les premières vidéos marketing ne sont pas américaines mais françaises.

C’est Georges Méliès en 1899 qui a créé la première publicité liée à la vidéo, avec l’avènement du cinéma grâce aux Frères Lumière. Même si cette première vidéo publicitaire prêterait à sourire aujourd’hui, il n’en reste pas moins que l’on retrouve le type même de conception de ce travail dans les vidéos typographiques modernes (et si vous voulez en savoir plus, découvrez notre article : Vidéo typographique & Typographie cinétique).

Mise-à-jour (09/08) : un dernier mythe auquel je n'ai pas pensé pour cet article, et qui devrait pourtant y figurer en bonne place : 

Mythe 21 : les chats et les bébés font vendre

Une étude récente de l’institut Ehrenberg-Bass sur le marketing viral qui a analysé plus de 1000 vidéos virales le confirme : les chats ou les bébés ne sont pas davantage partagés et plus populaires que bien d'autres thématiques. OK, les chatons ou les bébés sont attendrissants et peuvent être porteurs pour véhiculer un message, mais seulement dans certaines situations émotives. Ce qui n'est jamais un gage de viralité...

Découvrez les 20 plus grands mythes en vidéo marketing - PARTAGEZ !

Cliquez pour Tweeter

Conclusion

Voilà pour ce long article traitant d’un sujet qui touche ou touchera quiconque fait du marketing en ligne ou souhaite assurer la promotion de son activité, service ou produit. N’hésitez pas à nous contacter pour réfléchir à votre stratégie de contenus vidéos et sa réalisation. Et racontez-nous en commentaires votre expérience par rapport à ces freins ! Connaissez-vous d'autres mythes en vidéo marketing non évoqués ici ?

 

Leave a Reply 3 comments

lectus commodo ipsum suscipit dolor fringilla sed sit Curabitur elementum nunc ipsum